françois riopel logo
Glace ou Chaleur pour un traumatisme | Blogue François Riopel
1
post-template-default,single,single-post,postid-1,single-format-standard,edgt-core-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,vigor-ver-1.1.1, vertical_menu_with_scroll,smooth_scroll,side_menu_slide_from_right,wpb-js-composer js-comp-ver-4.4.2,vc_responsive
 

Glace ou chaleur ?  

Glace ou chaleur ?  

Une question que plusieurs personnes se posent souvent, est-ce que je dois appliquer du froid ou de la chaleur pour un traumatisme récent comme une foulure, une entorse ou une élongation musculaire? Nous conseillons d’appliquer de la glace pour les 24 à 48 premières heures, ceci dans le but d’éviter l’inflammation et un épanchement sanguin trop grand au niveau de l’articulation. Le froid a pour second rôle d’atténuer la douleur. Pendant les heures d’applications conseillées plus haut, il ne faut pas oublier que le corps avait déjà entrepris son mécaniste de défense, c’est-à-dire, la contraction des muscles sollicitée par cette articulation dans le but de l’immobiliser. Sachant qu’un muscle contracté réduit l’amplitude du jeu articulaire, réduisant la circulation sanguine ce même muscle s’enkilosera de toxines.

 

Alors il faut commencer l’application de la chaleur avec des compresses d’eau chaude ou idéalement avec un onguent (ex: le baume Ehrlich, qui donne de la chaleur plus un effet analgéfique) pour relâcher la musculature et stimuler la circulation. La chaleur enlève le stress causé par le traumatisme. Pour des douleurs de longue date la chaleur est de mise. Attention aux onguents en gelé (ex: Dep Cold) qui tiennent les muscles en contractures. Delà le fait que certains résultats tardent à se faire sentir chez des praticiens bien connus.

 

François Riopel
Orthothérapeute